Spartak Châteauroux : site officiel du club de foot de CHATEAUROUX - footeo

Allez vous faire enc...

25 septembre 2018 - 21:57

Désolé pour ce titre pute à clic, mais le match contre Le Péchereau restera dans les annales du Spartak!!! Et vous verrez par la suite combien le titre est adapté.

C'est par un petit prologue qu'il faut donc commencer ce résumé de match pour bien comprendre la situation. 

 Le Spartak en septembre 2018 c'est : 5 blessés, 2 joueurs sensés être là tous les dimanches qui ne signeront finalement pas auxquels il faut ajouter pour ce week-end 5 absents plus ou moins de dernière minute.

N'ayant que 8 joueurs licenciés pour le match, les dirigeants du Spartak envisagent un forfait, mais si tôt dans la saison c'est risqué pour la suite (#finduspartak) ; une autre alternative est alors envisagée, contacter le club adverse pour expliquer la situation, faire jouer 3 copains non licenciés en leur laissant gagner le match et du coup faire un match amical pour éviter le forfait et arranger tout le monde, car on a juste envie de jouer au foot nous...

C'est à partir de là que le meilleur commence : la proposition est faite à l'entraineur adverse qui tergiverse pour donner une réponse précise, qui n'était pourtant pas compliquée [oui on fait un amical en laissant Le Péchereau gagner ou non vous venez à 8 c'est comme ça]. La réponse finale est : « faite comme vous voulez ». Bonnes poires nous prenons ça pour un oui et faisons déplacer 11 joueurs le dimanche après midi au Péchereau.

Le Match :

Arrivés fringants au stade les joueurs du Spartak vont vite déchanter, l'entraineur adverse préfère jouer contre une équipe à 8 plutôt que de faire travailler ces joueurs contre une équipe à 11 avec match gagné. Il aurait surtout dû être clair dès le départ (là vous commencez à comprendre le titre).

1ère mi-temps : Le match débute donc à 8 contre 11 dans un 4-2-1 des plus incertains (Thib dans les buts- Quentin Grand Pierre Gerrard Simon en défense - Mathieu i et Pierre au milieu - Francky seul devant). Comme prévu c'est très difficile dès le début et sur des ballons par dessus la défense (avec la vitesse de grand Piere et Gerrard pourtant...) le Spartak est en grande difficulté. Dès la 10e minute sur un ballon en profondeur Thib ne sort pas et se fait fusiller.1-0. 5 minutes plus tard ballon en retrait mal assuré de Simon pour Thib qui perd son duel et fait faute sur l'attaquant dans la surface, penalty. 2-0. Le Spartak essaye de ressortir le ballon proprement mais après deux passes le ballon est perdu, seuls quelques ballons aériens gagnés permettrons quelques tirs où corners mais pas d'occasion franche pour le Spartak. S'en suivent deux nouveaux buts pour le Péchereau qui profite forcément du surnombre. A la 40e minute intervient un moment fort, sur un dégagement en catastrophe du spartak, Grand Pierre crie à Simon de monter pour essayer de jouer le hors-jeu. C’est alors qu’après une quinzaine de sprints c’est un Simon en surchauffe qui pète un plomb et insulte notre lyonnais sans retenue (« ferme ta gueule », « ça fait 3 ans que tu ne cours pas et que tu nous gonfles »,  « je vais t’enculer moi ») ; c’était vraiment abusé. A ce moment-là on pense que c’est la fin du game pour le spartak mais l’arbitre siffle la mi-temps.4-0

Dans les vestiaires, à 7 + les non licenciés c’est très calme, on décide même d’arrêter si on prend 2 nouveaux buts, Simon ne veut plus voir grand Pierre et inversement, le spartak est sur un fil.

Le Spartak change alors de tactique, Aymeric passe aux buts (oui on voulait revoir une sortie crabe avant de mourir), une défense à 3 (quentin Gd Pierre Simon) un milieu à trois (Pierre Thib Mathieu i) et francky seul devant. On décide aussi de jouer le hors-jeu à fond en mettant la défense sur la ligne médiane au maximum.

2e mi-temps :

C’est pour ces moments-là qu’on aime le football, parce que c’est le sport ou tout est possible (rassurez-vous on ne va pas gagner le match), mais dès l’entame de la seconde période, thib récupère un ballon transmet à Pierre qui lance en une touche Simon entre deux défenseurs malheureusement la frappe est trop croisée. C’est le début d’une super mi-temps réalisée par le Spartak à 8 contre 11 !! Respect des consignes, solidarité, silence, deux lignes de trois proches qui coulissent super bien à hauteur de la ligne médiane, des ballons récupérés hauts, une équipe du Péchereau sans solutions à trois de plus. Ils auront bien sûr quelques occasions, mais la maladresse de leurs attaquants et un Aymeric en grande forme (Il passe devant thib et se retrouve 2e meilleur gardien de l’histoire du Spartak, Garry recule à la 39e place) permettent au spartak de ne prendre aucun but pendant cette mi-temps. Et le Spartak aura même plusieurs corners dont un où Franck envoie un ballon au 2e poteau que Pierre coach s’empresse de reprendre de la tête, le gardien repousse mais Pierre suit et marque un but à la Francky (ça c’est du but !). Enervé par ces évènements en cascade, Pierre s’en va applaudir le coach adverse pour le chambrer. Selon un témoin aux cheveux irlandais, un « tête de bite » sera lancé en réponse à Pierre Coach. Le Spartak aura même l’occasion de doubler la mise, suite à un nouveau corner Pierre récupère le ballon dans la surface, met un ballon en retrait à Thibaud qui frappe fort à l’entrée de la surface mais le plongeon du gardien est réussi.

4-1 score final. Bravo au spartak, merci à Ludovic du Péchereau, un des seuls joueurs adverses à désapprouver le choix de son coach et à nous applaudir à la fin. Simon et Grand Pierre ne passeront pas leurs vacances ensemble.

En espérant retrouver des joueurs pour la suite de la saison, le spartak a quand même réussi un putain de match d’enculé.

Commentaires

JOUEURS, DIRIGEANTS OU AMIS AYANT FAIT LA TOUCHE

 

 

LAVERIE AUTOMATIQUE

Joueurs ayant lavé les maillots:

Pierre Coach *2

Jaja

Grand Pierre

Dimitri

Kevin

Franck