Spartak Châteauroux : site officiel du club de foot de CHATEAUROUX - footeo
Championnat
1
6
8 avril 2018 15:00
17 min
But marqué
25 min
But marqué
Passe décisive
35 min
But marqué
Passe décisive
40 min
But marqué (CSC)
53 min
But encaissé
72 min
But marqué
82 min
But marqué
Passe décisive
NC
15:00 - 8 avril 2018
NC
NC
NC

Le Spartak affrontait hier après-midi l’équipe de Pouligny Saint-Pierre, dans leur antre lointain de Pouligny, une contrée si éloignée de Châteauroux que de nombreux spartakistes ont préféré rester bien au chaud sur le canapé de Mathieu Siam. Heureusement, le Président Drobenko, venu en T-shirt pour éviter les attaques de crème, avait réussi à négocier le mini-bus de Châteauroux Métropole pour permettre aux joueurs présents de profiter d’un voyage gratuit bien au chaud. Au moment du rendez-vous, on constate que Grand Pierre et Jaja sont les premiers ! Trop heureux de profiter d’un transport à moindre cout, les joueurs arrivés remarquent une espèce de arçon de foire ou gamin de cirque, déguisé en clochard sortir de nulle part : Pierre Bertrand, habillé en travailleur du dimanche matin, était finalement arrivé le premier mais il s’était assoupi à l’ombre d’un arbre.

On fait les comptes, il ne manque plus que Julien Marchais, immédiatement Pierre B. rentre dans le minibus et explique que le dernier arrivé doit prendre sa voiture ! Les autres joueurs hésitent, cela semble trop tentant…puis on comprend que Gigi ne sera pas dans le minibus pour semer la mort et la destruction, le dernier danger sera Bureau, qui va immédiatement prendre place aux côtés de Pierre B., à l’arrière et au milieu pour pouvoir observer toutes les cibles potentielles présentes dans le mini-bus.

Gros Pierre dépassant la limite de poids autorisé, il est invité à prendre place dans la voiture de Juju qui annonce qu’il ne ferait pas de passes pendant le match pour se venger. Les plus moqueurs annoncent que cela ne changera pas des autres rencontres. Les premières joutes verbales entre Grand Papa Pierre et Vacances et Juju Poupi sont amusantes…ça sent la mise à mort !

Pour offrir du bonheur aux joueurs présents, Dodo la Saumure prend place dans le mini-bus, merci à lui encore une fois pour sa présence et sa bonne humeur lors du transport malgré les attaques incessantes de Bureau contre tous les membres présents dans le bus. Ah si seulement Gigi et Siam avaient été là…ce transport n’aurait jamais pu atteindre Pouligny !

Pour égayer la conversation, Pierre Bertrand décide de jouer à ‘’qui vote FN ?’’ En l’absence de Gigi ce n’était pas drôle, mais les questions multiples de Pierre Bertrand à Grand Pierre ont beaucoup amusé les autres joueurs présents. Signalons enfin le défi ‘’Langue Française’’ de Pierre B à Jaja sur la bonne prononciation du ‘’je vais à Le Blanc’’ ou ‘’je vais au Blanc’’. Malgré de nombreuses recherches Google menées en secret et sans réseau sur la route de la mort que l’on arpentait, Pierre B a tout fait en œuvre pour changer de sujet et faire oublier cette conversation.

Contrairement à l’annonce météo ratée de Drobi, il fait beau sur Pouligny, le terrain est tout à fait convenable pour l’époque, le Spartak arrive donc avec 11 guerriers pour tenter de remporter officiellement le championnat et dépasser les 100 buts ! Signalons l’absence de Kévin Chanard, resté au Pont-Chrétien pour retrouver ses cheveux, et celle de Francky Vétéran, parti prendre une bonne dose de racisme ambiant et ordinaire dans son sud natal.

L’échauffement se déroule dans une bonne ambiance, Gigi est raide de la veille donc il est désigné chauffeur de Garry, résultat il lui a mis des grosses chiches et Dodo la Saumure était obligé de courir dans tous les sens pour rattraper les ballons.

Nos adversaires font un échauffement ultra sérieux, avec des Dimitris (des plots) et des accélérations impressionnantes. On sent qu’ils sont remontés et qu’ils veulent jouer à fond leur dernière carte et possibilité pour la montée.

Le 11 de départ du Spartak innove, avec Jaja milieu Gauche, le retour de G.A Chandelle en milieu déf, et la titularisation de Juju en attaque pour compenser l’absence du meilleur buteur de l’histoire du Spartak à moins d’un mètre du but.

On s’attend à souffrir un peu le premier ¼ d’heure, le temps que nos adversaires s’épuisent un peu et que l’on fasse tourner le ballon. Ce sera exactement le cas, les joueurs de Pouligny sont ultra-agressif sur le porteur de balle, se jette et tacle systématiquement dès qu’ils sont débordés, n’hésitent pas à tirer le maillot, avant de  balancer une chandelle vers leurs attaquants.

Résultat, nos offensives sont clairement limitées, Bureau et Pierrot découvrent les joies du « 1 coup par action » ou plutôt du « tu perds ton pied dès que tu contrôles le ballon ». Attention, nos adversaires ne cherchaient pas à faire mal…simplement une faute c’est une faute, le laxisme de l’arbitre officiel à ce sujet à rapidement agacé certains de nos joueurs… provoquant même quelques échanges entre spartakistes : Poupi et Grand Papa, Bureau et Grand Papa, Grand Papa et la terre entière !^^ !

Néanmoins, la défense Grand Pierre et Benoit reste solide, nous ne concédons que très peu d’occasion, mis à part une bonne tête sur corner ( encore une fois) qui termine sur la barre transversale d’un Garry qui n’aura aucun arrêt à faire de toute la rencontre…

Sur un corner de Bureau, Grand Papa enlève la balle devant Juju ( WTF ?) et Gigi aux 20 mètres déclenche une chiche monstrueuse en mode Marc Landers qui transperce défense, gardien et presque filet.   Quel but sensationnel ! 0-1 à la 17ème minute.

Nos adversaires ne se remettront jamais de cette ouverture du score.

Quelques minutes plus tard, sur une récupération haute, Pierrot envoie galoper notre créateur d’un nouveau concept d’entrainement et de coaching, Gigi n’a pas d’adversaires, il déborde et remet tranquillement dans l’axe au sol pour un bon appel de Juju au premier poteau, qui effleure le ballon et prend à contre-pied le gardien pour le 0-2.

Le Spartak commence à trouver les espaces malgré la succession de fautes qui hachent le jeu et nous empêche le plus souvent d’enchainer.

Sur un contre, G.A remonte le ballon, hésite à faire une chandelle de la honte mais il sert Bureau devant la surface, qui lui remet instantanément, G.A est seul et dépose une merveille de petite balle pour Juju qui de près vient conclure d’un pointu pour le 100ème but du Spartak en 4ème div cette année ! 0-3.

Le match a alors clairement tourné en notre faveur, la physionomie de la rencontre ne changera plus, le Spartak est limité dans ses actions par la rigueur et rugosité défensive de nos adversaires, mais ceux-ci n’arrivent pas à prendre à défaut notre défense.

Sur un centre un peu moisi de Juju, un défenseur adverse va tendre son pied et faire un csc parfait et malchanceux. 0-4.

A la mi-temps, pas de discours du coach, Francky n’est pas là pour parler donc Gigi chante et lance la tablette tactile sur les gens.

On reprend le match comme Benoit l’avait annoncé, pas très sérieusement, on se fait acculer dans notre camp pendant une dizaine de minutes, sans pour autant concéder d’occasion, jusqu’à ce que notre arbitre officiel, surement en surchauffe, commette sa plus grosse erreur du match… en sifflant un pénalty totalement imaginaire ! L’attaquant adverse luttait avec Grand Pierre et Bénoide le sudiste, ne réussissant à déborder nos deux rocs, il repart dans l’autre sens et s’écroule littéralement de fatigue, ballon sur le ventre.

Pénalty, faute de Grand Pierre… on aurait pu dire que c’était une habitude, mais cette fois notre Colosse au dos d’argile n’y pouvait rien. Tout comme Garry qui est parti à contre-sens sur le tir et la réduction du score. 1-4.

Nos adversaires attaquent alors un peu plus, mais s’exposent aux contres, Jaja sur son aile gauche touche plus de ballon et commence alors à recevoir lui aussi le traitement réservé aux attaquants : faute et tacle dès qu’on touche le ballon.

Juju Poupi aura l’occasion de servir ses partenaires, mais il le fera souvent à contretemps, obsédé qu’il était par la possibilité de rattraper Francky au classement des buteurs.

Sur un corner tiré au deuxième poteau, défenseurs pouligniens ( choix arbitraire et hasardeux), gardien et attaquants spartakistes se battent pour le ballon, qui revient en chandelle sur Bureau qui termine d’une tête sans émotion dans le but vide. 1-5. Ce but aurait fait bander Francky.

Sur un corner, Bureau dévie le ballon, Grand Pierre se jette...et tente une tête au sol...dommage il a oublié ses pieds!

Alors que le temps passe, qu’on attend la fin du match pour rentrer chez nous, Juju Poupi décide de la jouer collectif, il sert Bureau qui file aux buts, il frappe, la balle roule tranquillement vers le but lorsque la bête assoiffée Gigi va la pousser au fond. 1-6

Le match se termine alors sur ce score…le Spartak apprendra quelques heures plus tard le match nul entre Tendu et Le Péchereau, nous sommes donc officiellement Champion ! Grand Pierre a annoncé la bombe de peinture rouge pour les cheveux au prochain match ! On veut voir ça !

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

6 Derniers matchs

G G G N G P

Répartition des buts

158 buts marqués
47 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 CHATX SPARTAK 61 22 20 1 1 0 132 26 0 106
2 PECHEREAU LE 46 22 14 4 4 0 49 13 0 36
3 A.S. TENDU 43 22 12 7 3 0 83 28 0 55
4 PONT CHRETIEN 38 22 11 5 6 0 48 45 0 3
5 RUFFEC JS 35 22 9 8 5 0 52 36 0 16
6 POULIGNY ST P 32 22 10 2 10 0 47 57 0 -10
7 CIRON US 28 22 8 4 10 0 34 42 0 -8
8 ST MARCEL ASC 26 21 9 1 11 1 50 53 1 -3
9 DOUADIC FC 25 20 9 1 10 2 47 67 1 -20
10 ST GAU-THENAY 20 22 5 5 12 0 35 80 0 -45
11 F.C.M.O. 11 21 3 3 15 1 36 95 0 -59
12 TILLY US 3 22 0 3 19 0 23 93 0 -70
gardiens
Gardien
défenseurs
Défenseur
Défenseur gauche
Défenseur droit
Défenseur central
Défenseur
milieux
Milieu offensif centre
Milieu défensif
Milieu centre
Milieu défensif
attaquants
Attaquant
Garry Boulette
G B
Pierre Bertrand
P B
Fabien DROBENKO
F D
Matthieu JANICAUD
M J
Pierre ROUET
P R
Benoit Soffietti
B S
Nicolas BUREAU
N B
Pierre LAUMONIER
P L
julien marchais
j m
Andre Georges
A G
Adrien GILARDET
A G

RENDEZ-VOUS

NC
NC

Commentaires

JOUEURS, DIRIGEANTS OU AMIS AYANT FAIT LA TOUCHE

 

 

LAVERIE AUTOMATIQUE

Joueurs ayant lavé les maillots:

Pierre Coach

Jaja

Grand Pierre